Tout sur la reconstruction mammaire

novembre 4, 2015 9:00

Vous avez récemment appris que vous devrez subir une mastectomie suite à un diagnostic de cancer du sein? Vous êtes porteuse du gène BRCA1 ou BRCA2 et vous voulez évaluer vos options? Pouvez-vous penser au “après” avec espoir?

Suite à mon récent article Angelina Jolie, tout sur sa reconstruction mammaire, plusieurs questions m’ont été posées à ce sujet. J’ai décidé de les adresser dans cet article afin que vous puissiez y voir plus clair.

La reconstruction mammaire, est-ce pour moi?
Pour la majorité des femmes en bonne santé, la réponse est oui, la reconstruction mammaire est possible et ce, peu importe votre âge. Vous devez savoir qu’une reconstruction mammaire comprend souvent plusieurs procédures, et qu’il faut prendre le temps de bien s’informer et de peser le pour et le contre de chacune des options qui peuvent être simples ou complexes.

Quels sont les options de reconstruction possibles?
Il existe deux méthodes de reconstruction mammaire :

1- Par prothèse (méthode alloplastique) : Généralement, on implante d’abord un expanseur (prothèse temporaire) afin d’étirer la peau petit à petit. On peut ensuite remplacer l’expanseur par une prothèse permanente (le plus souvent en silicone). Il faut donc généralement au moins deux procédures. Cette option s’associe à une convalescence moins exigeante et moins longue pour la patiente.

2- Par tissus du corps de la patiente (autologue) : On utilise des tissus du ventre, du dos, des fesses ou des cuisses de la patiente, pour les greffer au sein. Il s’agit d’une option plus complexe et plus exigeante pour la patiente mais elle a l’avantage d’offrir un résultat plus naturel qu’une reconstruction par implant.

Enfin, peu importe l’option choisie, il faut prévoir la reconstruction du mamelon et de l’aréole qui sont effectués lors de procédures subséquentes simplement sous anesthésie locale et sans trop d’inconvénients.

Y a-t-il des inconvénients?
Comme pour toute chirurgie, la reconstruction mammaire comprend certains risques. Sachez que vous devrez vous reposer et être en convalescence pour une courte période. Vous ne pourrez pas vous entraîner, ni lever de charge et vous ressentirez certaines douleurs, qui seront tolérables grâce à la médication prescrite.

Je viens d’avoir une mastectomie. Est-il trop tôt pour penser à la reconstruction de mon sein?
Sachez que souvent, la reconstruction du sein peut se faire en même temps que la mastectomie (reconstruction immédiate) ou quelques mois plus tard dans d’autres cas (reconstruction tardive) selon le type de cancer et la nécessité d’une chimiothérapie ou de radiothérapie. Aussi, tel que déjà mentionné, la reconstruction mammaire nécessite souvent plus d’une intervention, et le processus complet s’étale généralement sur une période d’environ un an. C’est pour cette raison qu’il est recommandé d’en discuter avec votre chirurgien oncologue et de consulter un chirurgien plastique le plus tôt possible, même avant la mastectomie. Bien entendu, comme chaque femme est différente, les options proposées seront en fonction de vos besoins.

Si vous souhaitez discuter des options qui vous sont offertes, ou pour en savoir plus sur la reconstruction mammaire, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi.

Dr. Pierre Duguay, votre chirurgien plastique et esthétique